mardi 8 janvier 2013

Partir vivre à l étranger

Comment prendre sa retraite à l’étranger? Comment vivre mieux sous des cieux plus ensoleillés? Selon le journal « Le parisien », c'est déjà plus d’un million de Français qui vivent à l’étranger de préférence au soleil et notamment au Maroc ou un nombre croissant d européens ont déjà franchi le cap. Mais comment s’y prendre et quels sont les pièges à éviter ? 

Certains arrivent, avec une modeste retraite et sans avoir beaucoup épargné, à se reconstruire une vie agréable au soleil, près de la mer, dans une villa confortable et avec du personnel de maison: autrement dit, une vie qu’ils n avaient jamais espérée alors qu’ils travaillaient.

Mais organiser sa nouvelle existence et faire un choix devant tant de destinations possibles n'a rien de facile. Comment éviter les mésaventures que réservent toute émigration ? Notre e-book vous apportent des réponses complètes à ces questions souvent complexes.

Ces questions sont nombreuses: choisir un pays lointain ou le coût de la vie est dérisoire mais ou la langue, les distances et les traditions peuvent présenter des obstacles ou s’en tenir à une destination plus proche mais ou le coût de la vie n'est pas toujours aussi avantageux. Il n'y a pas de solution miracle mais l'important est de partir en connaissance de cause.

Nous aborderons dans la première partie du livre les critères utilisés pour choisir sa destination : le climat, le coût de la vie, les assurances santé, les visas, les formalités d'immigrations et problèmes administratifs, votre permis de conduire, toucher sa retraite, la fiscalité, investir ou ouvrir un compte en banque, acheter ou louer son logement, le problème de la langue, comment emmener son animal de compagnie, votre succession, l'hygiène et la santé dans les pays tropicaux, le déménagement et les adresses utiles, etc...

Dans la deuxième partie du livre, nous vous présenterons les principales destinations choisies :  

Espagne, Italie, Portugal, Grèce, Maroc, Tunisie, l’île Maurice, Thaïlande, Philippines, Mexique, Costa Rica, San Barthélémy, Uruguay avec les avantages ou désavantages pour ces destinations. 

Si vous en êtes arrivé à la conclusion que votre pays ne pourra pas vous apporter ce que vous attendez comme récompense d'une vie de travail, que vous craignez que votre retraite sera insuffisante pour profiter de la vie dans votre pays d'origine ou que vous ne vous sentez plus bien dans votre pays, alors il est temps de vous renseignez pour savoir ou partir. Ce choix ne doit pas se faire au hasard car vous ne pouvez vous permettre le luxe d'un échec. 

Si vous désirez vous faire une idée de ce qu'il vous sera nécessaire pour envisager une retraite réussie à l'étranger, vous pouvez visionner l'introduction de cet e-book et le télécharger immédiatement pour seulement 9,49 euros.


Nous vous souhaitons une bonne lecture de ce livre. 




Biographie résumée de l'auteur

Philippe Popelier
Spécialiste des questions financières et du tourisme, Philippe Popelier a travaillé en Amérique Latine et en Asie dans les domaines de la finance, de la presse, de et du tourisme durant 25 ans.
Plus particulièrement, ses travaux et interventions portent sur la mise en place de partenariats dans le cadre des questions liées à l'immigration, à l'expatriation et au tourisme.
Il est Technicien Supérieur en Relations Internationales (CEIFCAP, Centro Educativo Integral de Formacion Tecnica y Capacitacion Profesional).


Ils ont cherchés:

  • Retraite a l etranger

  • Retraite au maroc

  • retraite en Thailande

  • prendre sa retraite a l etranger

  • ou prendre sa retraite

  • partir vivre a l etranger

  • vivre sa retraite a l etranger

  • vivre a l etranger

  • quitter la France

  • émigration France


Introduction du livre

La retraite, l’aboutissement d une vie de travail et ensuite ? Comment gérer cette nouvelle existence tant attendue ? Et surtout, comment maintenir son pouvoir d’achat quand on voit les caisses de pension faire preuve de chaque fois plus de pingrerie et le système des retraite des principaux pays européens vaciller de toute part.

Prendre sa retraite à l’étranger ? Passer une retraite heureuse sous des cieux plus ensoleillés ? Un nombre croissant d européens ont déjà franchi le cap. A titre d’exemple, 36.000 français vivent déjà au Maroc. Mais comment s’y prendre et quels sont les pièges à éviter ?

Certains arrivent, avec une modeste retraite et sans avoir beaucoup épargné, à se reconstruire une vie agréable au soleil, près de la mer, dans une villa confortable et avec du personnel de maison: autrement dit, une vie qu’ils n'avaient jamais espérer alors qu’ils travaillaient.

Mais comment organiser sa nouvelle existence et faire un choix devant tant de destinations possibles. Et surtout comment éviter les multiples pièges que réserve toute émigration ? Nous allons tenter de répondre à vos questions.

Ces questions sont nombreuses: choisir un pays lointain ou le coût de la vie est dérisoire mais ou la langue, les distances et les traditions peuvent présenter des obstacles ou s’en tenir à une destination plus proche mais ou le coût de la vie n'est pas toujours aussi avantageux. Il n y a pas de solution miracle mais l'important est de partir en connaissance de cause.

Une émigration ne s'organise pas du jour au lendemain: problèmes de langue, de traditions, les obstacles administratifs (impôts, assurances maladie, droit à la retraite, permis de conduire, etc.…). Toutes ces difficultés devront être étudiées et surmontées. Nous tenterons de vous guider et surtout de vous mettre en garde sur tout ce qui pourrait mettre votre projet en péril.

Un grand nombre de retraités candidats a l'émigration choisissent les destinations proches : Espagne, Italie, Portugal ou Grèce. Ils savent ainsi qu’ils ne sont qu’à une ou deux heures d'avion de leur point de départ. Ils bénéficient également de couverture sociale et d assurance maladie similaire à celle de leur pays d’origine. Par contre, les problèmes de ces pays sont souvent les même que ceux des pays qu’ils abandonnent : le coût de la vie élevé, les problèmes d'une société ou les personnes âgées ne jouissent pas de la considération dont ils jouissent dans des civilisations encore un peu épargnées par les malheureux aboutissements de la société de consommation.

D’autres choisissent des destinations un peu plus éloignées : le Maroc et la Tunisie ont la cote. Ces pays tentent par des programmes de dégrèvements fiscaux d'attirer les retraités européens (a noter que le Portugal aussi a décidé de créer un programme d'exemption d’impôts pour les étrangers qui viennent s'installer dans ce pays – nous y reviendrons dans le chapitre sur ce pays). La vie au Maghreb est moins chère et l’État s’efforce d’y maintenir un ordre et une sécurité qui n’existe malheureusement plus chez nous. La facilité de la langue y est un autre indéniable avantage. Mais tout le monde n’est pas non plus prêt à s'adapter aux différences culturelles entre notre civilisation et la civilisation islamique. C’est un choix qu'il faut longuement méditer avant de prendre LA décision. Passer 15 jours en vacances dans un pays ou y vivre 12 mois par an, la différence n’est pas négligeable. Le dépaysement d’être réveillé par le muezzin à 5 heures du matin fait sourire le touriste. Elle peut agacer le retraité peu habitué à ces traditions.

D’autres enfin choisissent les véritables destinations offshore : Amérique Latine, Asie, Caraïbe ou Océan Indien. La, un grand nombre de destinations sont possibles. Il n y a pas de paradis sur terre. Chacune des destinations abordées dans ce livre bénéficie de certains avantages et également d'inconvénients. Nous tenterons de faire la part des choses pour qu un choix en toute connaissance de cause puisse se faire.

Les possibilités de destinations sont tellement vastes que nous avons du faire un choix. Pour ce qui est de l Europe et des alentours, les destinations sont connues. Une demi-douzaine de pays méditerranéens offre un grand nombre d'avantage aux retraités en quête d une meilleure qualité de vie. Certaines de ces destinations ne sont pas toujours très avantageuses d’un point de vue pécuniaire. L Italie et la Grèce sont des pays chers. L Espagne et le Portugal ne sont plus non plus les pays a bas niveau de vie qu ils étaient, il y a 20 ans. Il ne faudra pas espérer vivre dans une villa avec du personnel domestique dans ces pays. Nous nous devons néanmoins de mentionner ces destinations qui sont prisées par un grand nombre d Européens.

Par contre pour les destinations « long-courrier », les possibilités sont sans limite et nous avons du faire un choix. Nous avons exclu les pays ou la situation politique est trop instable, ceux ou les étrangers ne sont pas les bienvenus, ceux ou les infrastructures médicales sont peu fiables ou insignifiantes. Enfin certains pays qui sont facilement accessibles aux touristes, se révèlent être des casse-têtes administratifs quand il s agit d'y demander un visa long-terme ou un visa destiné a l’émigration. Par exemple le Brésil, la Floride et Bali, destinations paradisiaques par excellence, sont très faciles d'accès pour des séjours courts. Mais il est extrêmement difficile d y prendre sa retraite car le choix des autorités locales, en matière d’immigration, ne favorisent pas les séjours prolongés. Il fallait faire une sélection dans ceux qui restaient. Certains resteront peut être sur leur faim car ils espéraient plus d'informations sur l'une ou l'autre destination qu ils ont connu lors de voyage ou dont ils ont entendu parler (comme par exemple la Turquie, la Malaisie, certain pays d Amérique Centrale ou certaines iles des Caraïbes) . Ce sera peut-être le sujet d une édition ultérieure.

L’idée de déménager dans un autre pays, au moment de sa retraite ou avant, peut être néanmoins un cap difficile à passer. Pour choisir un endroit, commencez par déterminer de combien d’argent vous disposerez pour vivre (votre compte retraite, votre maison, vos comptes en banque et valeur mobilière, etc...). Votre retraite ne sera pas agréable si vous êtes constamment préoccupés par des problèmes argent. Votre premier objectif dans la planification de votre retraite sera d’éliminer le stress venant des problèmes d’argent. Choisissez un pays qui correspond à votre budget.

L’inflation peut également être un tueur lent, mais mortelle, de vos rêves de retraite. Vos revenus de retraite devront monter progressivement avec l’inflation. Soit votre revenu est indexé, soit vous devez agir activement pour que votre capital augmente au fur et à mesure que le coût de la vie du pays que vous aurez chois augmente. Une personne retraitée est souvent une personne âgée. Vous ne pouvez pas vous permettre de perdre votre capital. Si vous avez à placer le capital de votre retraite, évitez donc les valeurs à risque en actions. Tenez vous en a un portefeuille de valeurs obligataires a court ou moyen terme, un peu des métaux précieux de l immobilier et d autres valeurs dites “de bon père de famille”.

Pour pouvoir comprendre les autres problèmes auxquels vous risquez de devoir faire face dans votre nouvelle expérience, nous vous engageons à acheter le livre...

4 commentaires:

John Fay a dit…

Merci beaucoup M. Popelier pour les nombreux conseils que vous avez partage dans cet ouvrage.

Grace a vous j ai economise beaucoup d'argent et surtout de temps en evitant de visiter des pays qui ne me corespondaient pas.

Ce livre est tout simplement GENIAL !!! Grace a vous j'ai trouver la plage de mes reves et je profites enfin de la vie ...

Daniel a dit…

Tres bon livre. Il detaille, pays par pays, quels sont les avantages et inconvenients de ces pays. On voit que l'auteur a voyage et sait de quoi il parle.

Fablio Bombeke a dit…

Een lezenswaardig boek voor al diegenen die wars zijn van spannende verhalen , maar die een leesbaar en geloofwaardige handleiding willen lezen voor een leven zonder de nooit vernoemde valkuilen
Bravo ms. Popelier

Vacation house for rent in baguio a dit…

We provide affordable transient house/apartment in baguio city for rent.